Tous les articles par arvimm

Séance 14 – Sahab Museum : le musée des futurs de Gaza – 7 juin

7 juin 2024 [séance au Palais de Tokyo]

Sahab Museum : le musée des futurs de Gaza

Mohamed Bourouissa, Khaled Jarada, Hamada Elkept, membres du collectif Hawaf avec la participation de Kirsten Scheid, professeure associée d’anthropologie à l’American University of Beirut

Au cœur de l’exposition solo de Mohamed Bourouissa se trouve le Musée Sahab, véritable musée du futur de Gaza, fondé en 2021 par le collectif hawaf (“bords” en arabe). Ce collectif innovant est né de la collaboration entre quatre membres fondateurs : Mohamed Abusal, artiste visuel basé à Gaza, Mohamed Bourouissa, artiste visuel basé à Gennevilliers, Sondos El-Nakhala, architecte basée à Gaza, et Salman Nawati, artiste visuel basé en Suède.

Initialement travaillant à distance via des rencontres virtuelles sur Zoom en 2021, le collectif hawaf s’est réuni physiquement pour la première fois lors d’une résidence commune à la Cité des Arts à Paris au printemps 2022. Enrichi de nouveaux membres en 2022, dont Andrès Burbano, développeur, et Marion Slitine, anthropologue, chercheuse et commissaire d’exposition, le collectif hawaf continue d’innover dans le domaine de l’art et de la culture.

Pour clore le séminaire sur le thème “Art moderne et contemporain du Maghreb et du Moyen-Orient : Perspectives croisées sur les logiques culturelles d’une institutionnalisation en cours”, l’équipe ARVIMM à l’honneur de vous convier à une session exceptionnelle au Palais de Tokyo. La parole sera donnée aux membres du collectif hawaf et nous explorerons ensemble leur approche unique de l’institutionnalisation comme espace virtuel dédié à l’art et aux idées. Grâce aux technologies de réalité virtuelle, le Musée Sahab permet à tous les visiteurs, de Palestine et d’ailleurs, de plonger dans un univers artistique sans frontières.


Pour des raisons techniques et afin d’assurer la gratuité des entrées au Palais de Tokyo à toutes et à tous, merci de bien vouloir remplir ce formulaire pour que nous puissions le communiquer à l’équipe du Palais de Tokyo avant le 5 juin 2024.

Nous vous donnons rdv directement au Palais de Tokyo à 15h Adresse : 13 Av. du Président Wilson, 75116 Paris

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 13 – Copier ou adapter un modèle européen ? Mise en regard des choix des nouvelles écoles d’art fondées à Madagascar et en Chine au XXe siècle – 31 mai

31 mai 2024 [séance en hybride]

Copier ou adapter un modèle européen ? Mise en regard des choix des nouvelles écoles d’art fondées à Madagascar et en Chine au XXe siècle

Francesca Dal Lago, chercheuse associée au Centre de Recherche sur les Civilisations de l’Asie Orientale (CRCAO), Paris et Pauline Monginot, pensionnaire, INHA, Paris

À partir de 1913 et jusqu’aux années 1950, l’administration coloniale française s’attache à reproduire à Tananarive une scène artistique similaire à celle de Paris. Musée et école des beaux-arts se veulent le cœur de cette vie picturale que les Salons et expositions viennent rythmer. Dans cette intervention, nous interrogerons les raisons qui motivent une telle politique culturelle autant que la réalité du fonctionnement de ces institutions, façade d’un monde de l’art qui s’appuie sur des logiques sociales malgaches antérieures à la colonisation.

En Chine, pays qui ne fut pas une colonie, le modèle d’éducation artistique français a pourtant été rigoureusement suivi dans le plan de modernisation lancé par la nouvelle République après la fin du système impérial en 1911. Dès la fin des années 1920 plusieurs académies des Beaux-Arts ont été créées dans le pays. Les plus renommées, qui restent toujours très actives aujourd’hui, sont l’Académie Centrale des Beaux-Arts de Pékin et l’Académie des Beaux-Arts de Chine, dans la ville de Hangzhou, près de Shanghai. Ces deux institutions ont été fondées par des artistes qui avaient étudié à Paris entre-deux guerres.

L’intérêt de ces artistes s’est focalisé dans un premier temps sur l’apprentissage de formes académiques centrées sur le dessin et la représentation du corps, formes absentes de la tradition artistique chinoise. Mais l’attention s’est bientôt tournée vers des questions identitaires, avec la perspective de trouver un moyen d’articuler les nouveaux savoirs et les techniques de la tradition classique. Les efforts pour conjuguer les formes de l’école traditionnelle, définie par l’utilisation de l’encre et du pinceau souple, et une pratique de la peinture à l’huile dérivée de modèles européens restent centraux dans l’expression artistique de la Chine moderne et contemporaine.

Francesca Dal Lago est une chercheuse indépendante spécialiste d’histoire de l’art de la Chine moderne et contemporaine. Formée en sinologie à l’Université de Venise, elle a ensuite étudié à l’Académie Centrale des Beaux-Arts de Pékin et travaillé comme attachée culturelle à l’Ambassade d’Italie. Elle réside actuellement à Paris, Elle a organisé la première participation d’artistes chinois à la Biennale de Venice en 1993. Docteure en histoire de l’art l’Université de New York (Institute of Fine Arts), elle a enseigné à l’Université de McGill de Montréal. Ses recherches actuelles portent sur l’expérience des études artistiques des artistes chinois à Paris au XXe siècle et sur les parcours muséologiques d’objets d’origine chinoise dans les institutions françaises.

Pauline Monginot est pensionnaire à l’Inha. Elle est spécialiste d’histoire et d’histoire de l’art malgache au XIXe et au XXe siècle. Après avoir soutenu une thèse consacrée à la peinture et aux peintres malgaches des XIXe et XXe siècle en 2019 (Université Paris Diderot), elle intègre l’ERC Musicol – ENS Ulm pour mener un travail collaboratif sur les pratiques musicales dans l’empire colonial français. Elle rejoint l’INHA en juillet 2021 pour travailler aux côtés de Claire Bosc-Tiessé au sein du programme : Vestiges indices et paradigmes : temps et objets d’Afrique. Elle développe depuis septembre 2023 un projet de recherche consacré aux objets malgaches dans les collections muséales françaises.


Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Prenez garde à bien sélectionner le bon séminaire dans le menu déroulant : “Art moderne et contemporain du Maghreb et du Moyen-Orient : regards croisés sur les logiques culturelles d’une institutionnalisation en cours”.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 12 – Expanded Provincialism: The Case of Turkey – 17 mai

17 mai 2024 [séance en anglais et en visioconférence]

Expanded Provincialism: The Case of Turkey
Vasif Kortun, curateur et auteur indépendant

We live in the dictatorship of the present, decoupled from the future and the past, as if history is over. The global interest in contemporary international practices, unanchored from possible horizons and histories, also blindsides us. Power has never been as centralized because institutions shape themselves after the center. Our local philanthropists, under the deception that their artists should have representation at the centers, support the centers more than work on the ground and enjoy their admittance to the “Story” as they rub shoulders with their lookalikes abroad. Money has always steered the museums. Their claim on the reassessment of world art history has always been dubious. There are exhibitions, but without a structural transformation of institutions, revisionist modern histories are written only by academia or university museums. Our need for horizontality, “margin speaking to margin,” has gained ground but not adequately. The discourse of decoloniality is horizontal, and we need to speak from outside the linear modernity. Otherwise, we will not get far with the creolization of artistic languages, the unwieldy monotony of talking to a center or producing art for export. I plan to outline the saga of Turkey’s modernity as a particular case in the context of the transformation since the 1990s with reference to the Balkans and the MENA region. 

Vasif Kortun is a curator, writer, and teacher of visual art, its institutions, and spatial practices. He has co-curated the Taipei Biennale (2008) and the Istanbul Biennial (2005) and was one of the co-curators of the 24. São Paulo Biennial (1998). Kortun was the founding director of Research and Programs of SALT, an intradisciplinary cultural institution based in Turkey. Kortun has written extensively on contemporary art and the cultural situation for books and other publications. In 2023, he co-edited Özer Kabaş: Sentez ve Montaj and Gürel Yontan Serseri Mayın. He is a research and curatorial advisor to Mathaf: Arab Museum of Modern Art in Doha and serves on the board of the Foundation for Art Initiatives, SALT, and the Museum of Contemporary Art in Antwerp.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 11 – La Fondation arabe pour l’image (Beyrouth) : enjeux institutionnels, pratiques et discours – 10 mai

10 mai 2024 [séance en hybride]

La Fondation arabe pour l’image (Beyrouth) : enjeux institutionnels, pratiques et discours
Zeina Arida, directrice du Mathaf, musée d’art moderne arabe, Doha, Qatar

Active depuis plus de 25 ans dans la gestion et la direction culturelle au Moyen-Orient, Zeina Arida propose de retracer son parcours et sa vision du rôle et du fonctionnement des institutions culturelles dans la région. Pour cette rencontre, elle reviendra notamment sur son expérience de direction de la Fondation arabe pour l’image (AIF) dès sa fondation en 1997 jusqu’en 2014. Quels sont les enjeux inhérents à la création d’une telle institution dans un contexte si fortement instable et quel rôle joue la FAI au niveau régional? Quelle est la spécificité de la FAI et termes de mission et quels sont les défis et les stratégies de développement dans un contexte où les financements sont presque inexistants ? Et enfin, quel rôle accorder à la photographie en tant que médium et comment la Fondation est parvenue à articuler pratiques artistiques et l’activité de collecte, archivage et gestion des fonds photographiques ?

Activiste culturelle dans le monde arabe, s’intéressant à la photographie, aux archives et à l’art moderne et contemporain, Zeina Arida est directrice de Mathaf, musée d’art moderne arabe à Doha, au Qatar, depuis novembre 2021. Avant de rejoindre Mathaf, elle a été nommée directrice du musée Sursock deux ans avant sa réouverture en octobre 2015, après un projet de rénovation et d’agrandissement de sept ans.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 10 – Rachel Hautot (1882-1935) : « Des paysans normands aux bédouins du désert » – 5 avril

5 avril 2024 [séance hors programme et en hybride]

Rachel Hautot (1882-1935) : « Des paysans normands aux bédouins du désert »
Hend Guirat, maîtresse assistante, département d’Histoire, Université de Tunis

 Retracer le parcours de Rachel Hautot de son village natal de Normandie, Fermanville, jusqu’à sa disparition tragique à Tunis en 1935, permet de s’interroger sur le statut d’une artiste femme dans la Tunisie sous protectorat français.. Les archives de l’École des beaux-arts de Paris permettent de remonter à ses débuts dans un univers où les femmes peinent à se faire reconnaître. Les premières récompenses vont conduire l’artiste à Tunis où elle fait le choix de s’installer. Elle y produit une œuvre immense, récolte des récompenses mais connaît aussi des déboires. Nous essayerons de montrer comment Rachel Hautot, femme de tous les défis, cherchait à travers son art une certaine aspiration à l’émancipation et comment dans cette Tunisie des années vingt et trente, l’artiste a pu être écartelée entre son statut de française et sa condition féminine. Le fonds Rachel Hautot, conservé au Musée Thomas-Henry à Cherbourg, permet de reconstituer en partie le puzzle de sa vie et de son œuvre. Il témoigne également de la mémoire de l’artiste dans sa région natale.

Fellow of the Merian Centre for Advanced Studies in the Maghreb (MECAM) – 2023/2024 et enseignante-chercheure à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis (Université de Tunis). Elle a soutenu  en  2014 à l’EHESS (Paris), une thèse sur « La peine de mort en Tunisie sous le protectorat. Les condamnations prononcées par la justice pénale française (1883-1955) ». Ses travaux de recherche portent essentiellement sur l’histoire de la justice à l’époque coloniale et postcoloniale et sur les divers acteurs de la hiérarchie judiciaire (magistrats, interprètes et avocats). Elle s’intéresse également à l’histoire des femmes.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 9 – Taking the Initiative: Modernism, institutionalisation and cultural capital at Mathaf, Doha, 2011 – 29 mars

Taking the Initiative: Modernism, institutionalisation and cultural capital at Mathaf, Doha, 2011 [séance en anglais et en hybride]
Ted Mcdonald-Toone, Senior Project Curator, International Partnerships team, Tate

In the decades after the turn of the century the “regional” or “geographical” exhibition as a curatorial paradigm has been central to the mediation of contemporary and modern art from the Arab world and the Middle East and their diasporas. Such exhibitions have been numerous, and presented in many places – including in the Arab world itself, where infrastructures for art have grown rapidly, consistent with evolutions in the institutionalisation of art as a form of cultural capital under the sign of globalisation and with geopolitical shifts within and in relation to the region. This presentation will consider an important moment in this story: the opening of Mathaf Arab Museum of Modern Art in Doha at the close of 2010, and the attempt made by one of its inaugural exhibitions, Sajjil, to institutionalise a collection and propose a framework for understanding modern art from the Arab world. In surveying art from across a vast geography and timespan, Sajjil served to highlight a tension between the need to present art in relation to specific practices, places and histories, and a pull towards the reification of collective notions of regional identity and space in the service of a project of geopolitical positioning.

Dr Ted McDonald-Toone holds a Doctorate in History of Art from UCL (University College London), where his research focussed on the geopolitics of modern and contemporary art exhibitions in relation to representations of the Arab world and the Middle East and North Africa. He undertook a Darat al Funun Dissertation Fellowship in Amman in 2015, and holds a BA (Hons) in Art History from the University of Melbourne, Australia. Having worked in museums both before and after his graduate study, he now works as a Senior Project Curator in the International Partnerships team at Tate, where he oversees a portfolio of exhibitions drawn from the Tate collection and realised in collaboration with venue museums around the world.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 8 – Curating the Arts of Islamicate Societies in the 21st Century – 15 mars

15 mars 2024 [séance en anglais et uniquement sur Zoom]

Curating the Arts of Islamicate Societies in the 21st Century
Michael Chagnon, curateur, musée de l’Aga Khan, Toronto, Canada

How do recent shifts in academic art history and museology inflect curatorial approaches to Islamicate visual and material culture? This presentation focuses on the challenges, and opportunities, that current orientations in the field offer for innovative interpretations of the arts of Islamicate societies in museums. Recent gallery interventions and exhibitions at the Aga Khan Museum will be introduced as case studies, illustrating how the institution approaches the display of contemporary and traditional art to address decentered art histories and cultural representation.

Michael Chagnon is Curator at the Aga Khan Museum in Toronto, where he has curated numerous exhibitions, mostly recently the widely acclaimed Rumi: A Visual Journey through the Life and Legacy of a Sufi Poet (2023), the multimedia installation Hakan Topal: The Golden Cage (2022), and the digitally enhanced exploration of Persian, Turkish, and South Asian manuscript illustration, Remastered (2020-21). A specialist of painting and the arts of the book from the early modern Persianate cultural sphere, Dr. Chagnon has held previous curatorial posts at the Brooklyn Museum, the Los Angeles County Museum of Art, and Japan Society (New York).  He received his Ph.D. from the Institute of Fine Arts, New York University in 2015.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com

Séance 7 – Le Musée d’Art Contemporain de Téhéran et l’ouverture du marché de l’art iranien – 1 mars 2024

1 mars 2024 [séance en hybride]

Le Musée d’Art Contemporain de Téhéran et l’ouverture du marché de l’art iranien
Firouzeh Saghafi, doctorante, Université de Genève

A l’aube des années 2000, deux nouvelles typologies d’expositions rentreront dans l’histoire d’exposition du Musée d’Art Contemporain de Téhéran (TMoCA): des présentations personnelles d’artistes européens et des expositions thématiques, concentrée sur l’art contemporain iranien. Dans ce séminaire nous allons voir comment ces nouvelles politiques d’exposition du TMoCA ainsi que les changements dans la bureaucratie culturelle iranienne ont participé à l’ouverture de l’art iranien dans le marché international mais aussi à son exposition dans les institutions artistiques étrangères.

Firouzeh Saghafi est doctorante à l’Université de Genève sous la direction de professeure Silvia Naef. Elle travaille sur la création et le développement du Musée d’Art Contemporain de Téhéran (TMoCA), avec une thèse intitulée : “Entre une modernité importée et une contemporanéité anxieuse : les fonctions politiques et identitaires du Musée d’Art Contemporain de Téhéran, 1977-2005”. Elle travaille avec la galerie Dastan à Téhéran en tant que conseillère et a également assisté des commissaires sur des projets d’exposition tels que “Mechanisms” au Wattis Institute for Contemporary Arts (2016) à San Francisco, et “Medusa, Bijoux et Tabous” au Musée d ‘Art Moderne de la ville de Paris (2017).


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com