A venir : dossier « Faire histoire », en partenariat avec Transverse, anthologie de l’art contemporain

L’équipe Arvimm  et la plateforme numérique Transverse, Anthologie de l’art contemporain s’associent pour publier un dossier intitulé “Faire histoire”.

Ce dossier s’appuie sur la programmation du séminaire Histoires de l’art dans le monde musulman (Maghreb et Moyen-Orient), XIXe-XXIe siècle (2017-18) qu’organise l’équipe Arvimm à l’Institut de l’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM), à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Dans Transverse on retrouvera ce dossier, publié au fil des quatre dernières séances du séminaire, d’avril à juillet, sous forme de pages reliées par une navigation interne. L’indexation associée aux pages permettra de mettre en regard les significations véhiculées par certains termes et les positionnements artistiques et idéologiques dans une histoire de l’art en construction.

Quatre artistes, Halim Karabibène, Ali Cherri, Massinissa Selmani et Mustapha Sedjal détaillent les rapports qu’ils entretiennent dans leurs œuvres avec l’histoire. Ces artistes originaires d’Algérie, de Tunisie et du Liban abordent des événements historiques aussi divers que les débats autour de la création d’un musée d’art moderne et contemporain en Tunisie, la déportation de Louise Michel en Nouvelle-Calédonie et son voyage en Algérie, la vie du gardien d’une nécropole néolithique dans le désert de Sharjah, ou réactivent les événements de la guerre d’indépendance en Algérie par le prisme de la mémoire familiale.

Ils construisent des modes narratifs où micro-histoire et dynamiques nationales, postcoloniales, migratoires offrent un regard inattendu sur des récits historiques trop souvent figés. Pour l’Arvimm et son travail autour de la construction des histoires de l’art de Moyen-Orient et du Maghreb, le regard de ces artistes est une invitation à mesurer notre propre pratique de l’histoire.