Boissier A., Gillet F., Messaoudi A. & Yavuz P. E., Dossier « Contextualiser nos regards », Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, n° 142, 2018

L’équipe ARVIMM est heureuse d’annoncer la publication du dossier « Contextualiser nos regards », coordonné par Annabelle Boissier, Fanny Gillet, Alain Messaoudi et Perin Emel Yavuz dans le 142e numéro de la Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée (REMMM). Nous remercions l’équipe de la REMMM pour l’accueil fait à cette proposition et à son suivi tout au long du processus éditorial, l’ensemble des auteurs pour leur engagement et les riches discussions avec les coordinateurs qui ont alimenté l’élaboration de ce dossier ainsi que l’ensemble des experts qui ont apporté leur regard avec exigence et bienveillance. Nous remercions enfin chaleureusement  l’artiste Nadia Jelassi qui a eu la gentillesse d’accorder ses droits pour l’illustration de couverture du numéro.

En consacrant ce volume aux arts visuels modernes et contemporains de la région du Maghreb et du Moyen-Orient, les coordonnateurs ont voulu apporter un regard renouvelé sur la production artistique de la région. La perspective adoptée répond à la volonté de replacer l’art dans le contexte des cultures visuelles, des sociétés, des structures politiques sans lesquelles il n’aurait pas pris forme. L’enjeu sous-jacent est ainsi de se départir de grilles de lectures inadéquates, élaborées pour d’autres aires et d’autres objets, ainsi que d’un point de vue orientaliste. Redevables du champ des sciences sociales, les contributions de ce dossier recourent à différentes approches disciplinaires pour pouvoir mieux comprendre les significations de l’art de cette région.

Présentation du dossier

Le processus de décolonisation au Maghreb et au Moyen-Orient s’est accompagné d’une profonde mutation, avec la conscience de l’absolue nécessité de se départir d’un point de vue orientaliste sur les productions artistiques d’un espace longtemps placé plus ou moins directement sous la domination de puissances étrangères, et aspirant à s’en libérer. Se pose ainsi la question du regard que nous portons sur les arts visuels de la région tels qu’ils se sont développés depuis plus d’un siècle. L’attention portée au contexte dans lequel se sont développés ces arts permet de dépasser des catégorisations restrictives (art islamique ou art arabe, par exemple) et des grilles de lectures inadéquates, élaborées pour d’autres espaces et d’autres objets. En inscrivant  l’analyse de l’art dans le champ des sciences sociales, comme y ont invité les Visual Studies, les recherches qui composent ce dossier recourent à différentes approches disciplinaires, en partant de l’étude des œuvres, des artistes et de leurs parcours, des terrains de recherche et de leurs difficultés, des institutions politiques et des cadres sociaux. Elles permettent ainsi d’envisager les œuvres et les acteurs des mondes de l’art dans leur relation avec les cultures visuelles, les sociétés et les structures politiques où ils se déploient.

Sommaire

Annabelle Boissier, Fanny Gillet, Alain Messaoudi et Perin Emel Yavuz
Introduction

I.  L’œuvre comme source

  • Alice Bombardier et Gabriel Montua
    « À l’est de Chypre – la Vénus de Botticelli chez Gülsün Karamustafa, Āydīn Āghdāshlū et Faraḥ Osūlī. Etude de transferts artistiques Occident-Orient »
  • Marie Pierre-Bouthier
    « Des créateurs et des curateurs aux frontières des arts visuels et du cinéma documentaire. Maroc – Tunisie (2011-2016)

II. Territoires, terrains et méthodes

  • Ilker Birkan et Jérémie Molho
    « Le modèle centre-périphérie à l’épreuve : historicité et ancrage de la production artistique à Istanbul »
  • Anaha Alviso
    « Fictions et performativité des sources : enjeux dans la recherche et rapports de domination dans l’écriture d’une histoire de l’art au Yémen »
  • Marion Slitine
    « Mondes de l’art contemporain et pratiques artistiques à Gaza : entre confinement et ouverture sur le monde »

III. L’État et les politiques artistiques

  • Catherine Cornet
    « L’Académie d’Égypte à Rome, miroir des politiques culturelles étatiques pour les arts visuels (2001-2011) »
  • Thomas Richard
    « Le discours politique de la Galerie nationale des beaux-arts de Jordanie. Une contestation autorisée ? »
  • Alexandre Kazerouni
    « Révolution et politique de la culture à Sharjah, 1979-2009 »

IV. Écrire aux côtés de l’artiste

  • Morad Montazami
    « Faouzi Laatiris : fugues chimériques dans la mondialisation »