Séance 6 – L’institution de la culture en Tunisie, entre anciennes et nouvelles structures – 16 février 2024

16 février 2024 [séance en hybride]

L’institution de la culture en Tunisie, entre anciennes et nouvelles structures
Alia Nakhli, maître-assistante, l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies du Design, Université de la Manouba et Elsa Despiney, historienne de l’art

En Tunisie, la constitution du Fonds national d’arts plastiques remonte au début de la période coloniale, à la fin du XIXe siècle. Un crédit a été mis en place par la résidence générale pour apporter un appui politique à la vie artistique et pour la constitution d’une collection destinée à garnir les cimaises d’un futur musée. Plus tard, une Commission d’achat d’œuvres d’art, a été créée, afin d’encourager la production artistique par de plus larges acquisitions. Au lendemain de l’indépendance, le nouvel état-nation maintient la Commission d’achat, qui continue à acquérir les œuvres, lors des différentes expositions, ayant lieu dans les diverses galeries du pays, qu’elles soient publiques ou privées. Les œuvres s’accumulent, durant plus d’un siècle, pour former un fonds d’environ 13000 œuvres. Cependant, plus le nombre d’œuvres augmente, plus l’espoir de voir un musée pouvant accueillir et donner à voir cette collection diminue. Avec l’ouverture de la Cité de la culture, en mars 2018, une nouvelle institution, le musée national d’art moderne et contemporain, voit le jour. Son objectif est de donner une visibilité, aux artistes vivants ainsi qu’à ceux dont les œuvres font partie du Fonds national d’arts plastiques. Cela, même si le musée ne dispose pas de sa propre collection d’art moderne. Il s’agit, ainsi, à travers cet exemple, de questionner les politiques culturelles menées dans le domaine des arts visuels.

Elsa Despiney est historienne de l’art. Elle a enseigné l’histoire de l’art ainsi que l’évolution artistique de diverses régions du monde, d’Afrique et du monde arabe, à la fois à l’université et dans différents instituts culturels à l’étranger. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire des échanges culturels internationaux et d’une maîtrise en histoire de l’art. Elle a écrit 100 mots pour l’art africain (Paris, Maisonneuve Larose) et co-écrit Artistes de Tunisie (Tunis, Cérès). Basée à Tunis, Elsa Despiney effectue régulièrement des missions auprès de différents organismes à visée culturelle (Tfanen Tunisie Creative, L’Art Rue, entre autres) et conduit des formations en lien avec les problématiques de la scène artistique et culturelle.

Alia Nakhli est historienne de l’art contemporain et enseigne à l’École supérieure des sciences et technologies du design (ESSTED), à l’Université de la Manouba. Elle est docteure en histoire de l’art. Ses recherches portent sur l’histoire de l’art contemporain, en Tunisie, du XIXe au XXIe siècles. Elle s’est également intéressée à l’histoire de l’art dans le monde arabe, au XXe siècle, à travers l’histoire de l’Union générale des artistes plasticiens arabes. Elle a publié Arts visuels en Tunisie. Artistes et institutions (1881-1981), (Tunis, Nirvana), 2023.


Infos pratiques (English text below)

Pour permettre au plus grand nombre de suivre le séminaire, celui-ci se déroulera cette année en mode hybride.

  • Périodicité : 1er et 3e vendredi du mois, du 17 novembre 2023 au 7 juin 2024
  • Horaires : 15:00-17:00
  • Lieu : Salle B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris
  • Visioconférence : Zoom

Attention : Vous ne pourrez pas accéder à ce séminaire sans avoir préalablement déposé une demande via le lien suivant : https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Merci de déposer la demande au plus tard 72 heures avant la première séance. Une seule demande suffit pour l’année et elle peut être effectuée à n’importe quel moment de l’année.

Avant chaque séance, nous enverrons un message de confirmation pour ceux qui seront en présentiel et le lien vers la salle de visioconférence pour ceux qui seront en distanciel.

Pour toute information, contactez-nous à l’adresse suivante : arvimm.groupe(at)gmail.com

Practical info

The seminar will be held in hybrid mode to allow as many people as possible to attend.

Frequency: 1st and 3rd Friday of the month, from November 17, 2023 to June 7, 2024
Schedule: 3 to 5pm
Location: Room B03_18, 54 bd Raspail 75006 Paris (capacity: 12 seats)
Videoconference: Zoom

Please note: You will not be able to attend this seminar without first submitting a request via the following link: https://participations.ehess.fr/demandes/__nouvelle__?seminaire=679.

Please submit the application no later than 72 hours before the first session. The application is valid for the whole year and it can be made at any time.

Before each session, we will send a confirmation message to those who will be onsite, and the link to the videoconference room for those who will be online.

For more information, please contact us at the following address: arvimm.groupe(at)gmail.com



Citer ce billet
arvimm (2024, 5 février). Séance 6 – L’institution de la culture en Tunisie, entre anciennes et nouvelles structures – 16 février 2024. ARVIMM. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vr7u